Les essentiels du mariage – 4 – La robe

J’aurais pu dire « l’essentiel » du mariage – en tous cas pour moi, la robe a été si ce n’est l’essentiel (c’est l’amuur) mais le poste le plus fun, cool, génialissime et-fastoche-ouh-la-la-j’ai-hate-de-marier-ma-fille-mais-je-suis-sure-que-j’aurais-trois-garcons-bouh.

Une fois que Julo s’est ENFIN décidé à nous sortir LA question, une fille normalement constituée commence à gamberger sur ce qu’elle va porter le grand jour dans les deux ou trois minutes qui suivent  (si elle n’a pas déjà créé un dossier spécial top secret « robes » sur son ordi midi – AU CAS OU). Et il n’y a pas de honte à ça. Pour la robe vous serez, normalement, seule à choisir, vous aurez, normalement, un peu plus de budget que pour vous acheter votre robe du 31 décembre, et pour une fois, c’est un achat que vous « devez » (du verbe DEVOIR) faire.

Alors il y a celles, qui comme moi, savent tout de suite ce qu’elles veulent, vont dans une ou deux boutiques et basta. Bam. Robe choisie. Mais pour les autres voici quelques conseils qui j’espère vous aideront un peu.

LE REPÉRAGE

Dès le top départ, commencez par regarder sur internet, TOUT y est. Et regardez TOUT, car on peut avoir de bonnes surprises.  Dans le désordre (et pas par ordre de préférence) : Delphine Manivet, Celestina Agostino, Jenny Packham, Pronovias, Rim Arodaky, Laure de Sagazan, Rosa Clara, Vera Wang, Reem Acra, David Purves, Violette la Magnifique, Suzanne Ermann, Marie Laporte, Ugo Zaldi, Marchesa, Matthew Williamson, Stephanie Wolff,  Alberta Ferreti, Nuit Blanche, Carolina Herrera, Manon Pascual, Les ateliers d’Organse, Gueule d’Ange (pour les suisses), Soeurs Waziers (pour les belges), Sidonie Floret, et les dinosaures (rapport à l’âge, pas au style) chez qui on trouve parfois des surprises Pronuptia, Cymbeline etc. ET j’en oublie surement.

Puis faites vous une petite sélection – en fonction de votre style dans la vie de tous les jours, de votre silhouette, et de vos envies – que vous matcherez avec votre budget et que vous irez essayer ou non.

(c) De haut en bas, de gauche à droite, Delphine Manivet via Martha Stewart, Celestina Agostino, Celestina Agostino, Delphine Manivet via CosmoBride

LES BUDGETS, LES MARQUES, LES CRÉATEURS

Il y a évidemment des différences de prix entre marques et entre créateurs.

Cela s’explique par le fait que certains créent des modèles uniques et sur vos mesures (Celestina Agostino par exemple, qui demande pour ses créations uniques un budget important, souvent au dessus de 8000 euros – le prix du rêve), d’autres créent votre robe sur mesure à partir d’un modèle existant (comme Delphine Manivet, Laure de Sagazan, etc robe en moyenne autour de 2000-4000 euros) dans de très belles matières. Enfin vous avez les robes « toutes prêtes » que l’on ajustera parfaitement à votre taille – c’est ce qu’on vous proposera chez Pronovias ou Metal Flaque (vous trouverez chez ce multi marques plein de créateurs supers de Vera Wang à Ugo Zaldi). Et puis, e-commerce en puissance, vous pourrez aujourd’hui acheter votre robe sur internet, soit dans des sites de prêt-ap proposant quelques modèles de marques (Net-A-porter, Shopbop, JCrew etc) – avec des envois et retours souvent gratuits, cela vaut le coup d’essayer – ou chez nos amis de la Redoute pour la collection Delphine Manivet (disponible deux temps février et avril 2012) ou Brand Bazaar ou vous retrouverez des modèles Celestina Agostino créés pour l’occasion et à prix doux.

Le message : vous avez l’embarras du choix, et soyez heureuse car le choix de la mariée qui cherche à s’habiller pour son mariage ne s’est vraiment étoffé que depuis 18 mois, grâce à la naissance de nouveaux créateurs inspirés, à la démocratisation de la robe de mariée et à l’influence bénéfiques des designers de génie (DM, CA pour ne pas les citer) sur leurs petits camarades !

Et il y a l’option de pousser la porte des créateurs, non estampillés « mariage », chez qui vous pourriez toujours trouver une robe en prêt à porter taille 38 et blanche, parfaite pour votre tenue de mariée (et souvent dans un budget raisonnable)

(c) Stéphanie Wolff

LES ESSAYAGES

Contrairement à ce que beaucoup d’entre nous pensent, ou ont envie de penser, PAS BESOIN D’ALLER UN AN AVANT FAIRE VOS ESSAYAGES !! La plupart des créateurs, qui partent de vos mesures, n’ont besoin que de quatre mois pour réaliser la robe de vos rêves. Une fois que vous savez ça, vous comprendrez que cela ne sert à rien de vous pointer dare-dare chez Delphine Manivet le 1er septembre sachant que votre mariage est le 12 Juillet. Le risque : que vous vous retrouviez noyées au milieu de 4000 autres jeunes fiancées, lors d’un essayage le samedi à 15h. La plupart des boutiques savent que c’est un grand moment pour vous, et ne sauraient brider votre enthousiasme en vous disant « désolée mademoiselle, mais on n’a pas de place jusqu’à novembre » donc elles cèdent à vos supplications, mais pourtant, le mieux serait d’attendre un peu. Au moins, là vous aurez du temps pour vos essayages, au calme, et vous pourrez même faire venir votre maman, et une ou deux copines (maximum, oui je sais c’est tellement génial, mais bon en fait la surprise pour tout le monde c’est mieux non ??).

Sinon pour le nombre de créateurs à aller voir, c’est vous qui voyez. Moi qui avais essayé 3 robes de trois créateurs différents, je dois l’avouer, si c’était à refaire, je pense que j’en essayerais plus, simplement parce – qu’a priori – cela n’arrive qu’une fois dans une vie, et que c’est un moment sympa. Aussi, il se peut que vous flashiez sur un modèle qui ne se révèle pas top aux essayages et inversement.

(c) Nuit Blanche, Manon Pascual

LE CHOIX

Pour le coup de foudre, vous le saurez vite fait. Il y a toujours une robe qui sort du lot. Faites votre choix et n’y pensez plus jusqu’au mariage (pour éviter le mal connu du « je crois que j’aime plus ma robe ! »). Et pas d’angoisse si vous avez choisi la même robe qu’une autre (ce qui peut arriver malgré l’immense choix disponible) : j’ai souvent vu des jeunes filles porter la même robe de mariée mais je n’ai jamais eu l’impression de déjà-vu (la magie du mariage)…

Dernier conseil, HAVE FUN !!

(C) De haut en bas de gauche à droite, Delphine Manivet pour la Redoute, Celestina Agostino pour Brand Bazaar, Reem Acra sur Shopbop, Delphine Manivet pour la Redoute.

Et dans le blog, vous retrouvez régulièrement plein d’articles sur des créateurs, robes coup de cœur etc etc. Cliquez ici pour lire tous les articles « mode ».

Publicités

11 commentaires to “Les essentiels du mariage – 4 – La robe”

  1. Bravo pour cet article! Je garde un souvenir tellement ému des différents essayages. J’ai eu la chance d’avoir une robe sur mesure de Celestina Agostino mais pour un prix identique à un modèle de Delphine Manivet. Elle peut même faire une robe autour de 2000 Euros selon les matières! Il ne faut donc pas hésiter à pousser la porte de son show room! Durant le premier entretien que l’on a avec elle, on donne son budget et elle vous propose une robe en fonction de ce dernier avec voile, bijoux de têtes/ceintures etc…
    Une mariée 2010

  2. Mais pourquoi parler seulement des robes hors de prix (en tout cas me concernant) ? Je ne pense pas que la majorité des futurs mariées soient prêtes à mettre au-delà de 2000 € pour une robe mais plutôt l’inverse, se rapprochant même des 1000 €. Si on a pas une robe de créateur, on a un mariage de plouc, c’est ça ? Pourquoi vous ne parlez pas des robes BGP company ou même PM ou Complicité (Qui ont du succès en plus) ? C’est tellement dégradant ? On en voit jamais dans les blogs, je trouve ça dommage de ne mettre en avant que des robes inaccessibles juste parce que c’est tendance !

    • Chère Klariss – merci pour votre réaction passionnée. Dans cette sélection j’ai essayé d’être un peu large en termes de prix. Chez Pronovias, Rosa Clara, Cymbeline, et même chez Laure de Sagazan, Rim Arodaky, et j’en passe, il y a des modèles dans la fourchette de prix 1000-2000 euros. Par ailleurs les collections de Delphine Manivet et Celestina Agostino pour La Redoute et Brand Bazaar, proposent des modéles à moins de 1000 euros. Non, si vous n’avez pas une robe de créateur vous n’aurez pas un mariage plouc. Je ne rêve que d’une chose, que des marques « petit prix » proposent des robes de mariées accessibles, pour toutes les bourses (à quand Zara mariage??). Les choses sont en train de changer, je suis confiante. Laissons faire le temps. Et fichons la paix aux jeunes filles qui ont la chance (grande chance) d’avoir un budget un peu conséquent pour leur robe et qui ont envie de belle coupes, sur mesure, et de belles matières.
      Je ne parle pas des robes BGP company ou Complicité parce que globalement je ne trouve pas leurs créations toujours très fraiches et modernes, et je pense qu’une jeune fille aujourd’hui avec un budget « Complicité » peut très bien trouver une jolie robe ailleurs – c’est pourquoi je pousse à TOUT regarder y compris le prêt-à-porter. Par ailleurs, oui il y a certaines robes que je préfère (ni parce qu’elles sont « inacessibles » – je ne suis ni maso ni milliardaire – ni parce qu’elles sont « tendance ») et que je mets en avant car je sais que mes lectrices viennent chercher cela sur mon blog. Il y a plus de 20 blogs de mariages et des dizaines de magazines de mariage, je suis certaine que vous pouvez trouver votre bonheur parmi eux. Et je suis sûre que vous ferez le bon choix de la bonne robe au bon prix. JOIE !

  3. Bel éventail. Mais je me pose une question, il ya encore quelques temps 1.2.3. (la boutique « chic » du groupe ETAM) avait lancé une collection mariage à des prix tout à fait intéressants. Bien sûr il n’y avait pas pléthore de modèles (4 modèles longs et 2 ou 3 robes courtes). Mais plutôt jolis dans l’ensemble, même si pas excessivement « créateur ». Or je ne vois plus de département mariage dans la boutique de ma ville (Rouen). En savez-vous plus à ce propos ?
    Merci pour votre réponse et bravo pour votre ravissant blog qui est truffé d’idées bien présentées … et en plus vous au moins vous ne faites pas de fautes d’orthographe!

  4. Moi qui viens de verser aujourd’hui le premier accompte pour ‘the’ robe, à moins de six mois du jour J, je retiens le conseil de ne plus y penser jusqu’au mariage :)
    Ayant fait tous les essayages fin novembre / début décembre et ayant ensuite pris mon temps pour prendre ma décision, je confirme qu’il est inutile de se mettre la pression toute seule !
    Côté petit budget, j’avais adoré la minicollection proposée par 123 l’an dernier… sais-tu s’ils comptent refaire la même chose cette année, Alix ?

    • Oui en effet 1.2.3 avait sorti quelques jolies petites robes dans une collection capsule mariage — mais je ne crois pas qu’ils réitèrent l’opération cette année. Si quelqu’un a l’info …

  5. merci pour cet article… ça va aider dans tout ce bric a brac de tissus
    et oui c’est la 1ere chose a laquelle j’ai pensée… je ne sais pas ce que je veux et surtout ce qui m’ira..vivement les essayages.. quoi que parfois ça me fait peur (de ne rien trouver)

  6. Merci pour cet article! Perso j’ai commencé à chercher ma robe un an et quatre mois avant le mariage, et je n’ai toujours pas trouvé! Il faut aussi s’écouter quand on sait qu’on va être… difficile (ahem), ou que les modèles qui nous plaisent coutent trop cher! :) En même temps, je n’ai poussé la porte de que 3 boutiques jusque la…

    Et je suis hyper d’accord avec toi: laissons les futures mariées qui ont le budget qui va avec leurs rêves de mariage tranquilles! Si on commence à critiquer les jeunes femmes qui vont chez Manivet (qui d’ailleurs propose une collection capsule pour La Redoute à des prix imbattables!), autant poursuivre sur celles qui ont les moyens de s’offrir un lieu superbe pour la réception, un orchestre pour la soirée et un gros gâteau de chez Sugar Plum. Je n’en ai pas les moyens non plus, mais soyons honnête: si je le pouvais je le ferais! Il n’empêche que même sans robe Celestina Agostino, mon mariage ne sera pas un mariage de plouc, je le sais! :)

    Et ça ne m’empêche pas de rêver devant les superbes mariages qui fleurissent sur les blogs (tous ne coutent pas un an de salaire, d’ailleurs, si l’on regarde bien, beaucoup de mariés sont juste très astucieux!). Donc merci pour toutes ces belles idées! :)

  7. Quelle chance moi j ai fait toutes les boutiques de Paris, les créateurs mariage ou mode ‘hors mariage’… Et rien toujours rien ! Comment ça
    je suis difficile ??! :-)

  8. Hello ! J aimerai ajouter un nom a cette liste exhaustive, celui d Olivier Portais, un créateur parisien aux créations sur mesure superbes, avec de très belles matières et des coupes relativement classique – chic mais avec toutes une touche de jamais vu qui change tout. Et surtout surtout surtout, l’ homme est adorable, a l écoute et patient, ce qui ne gâche rien !

  9. Perso la 1er chose à laquelle j’ai pensée n’est pas la robe mais la déco de table, la robe est venue en deuxième!!

%d blogueurs aiment cette page :