Real Wedding S6E8 – La classe américaine à la française

(C) Les productions de la fabrik

Attention, attention, mon very best coup de coeur weddding de la saison jusqu’à présent! Il y a quelque chose que je ne saurai expliquer qui rend ce mariage céleste. Julie, avant tout merci de partager ce beau moment avec nous. Et waouh… je reste sans voix.

J’aime tout absolument tout. Un lieu magique à savoir un domaine viticole à Trets-en-Provence – au pied de la Sainte Victoire (ma mini montagne préférée!). Une ambiance romantique et des mariés tout droit sortis d’un roman. Julie a dit un grand YES à son Stephen de mari (américain – plein de mariés anglo-saxon cette saison!) et a imaginé tous les détails de ce  beau jour avec gout et simplicité.

Bon et parce que nous sommes des filles (pardon toi le lecteur mâle) on est raide dingue de la robe Célestina Agostino, et de ces angelots de souliers, Giuseppe Zanotti (« plutôt confortable pour des 11 cm » nous confie Julie). Un gilet en mohair « à la Kate Middleton » trouvé sur le site de BHLDN.com (le fameux) pour réchauffer ses épaules le soir venu, du gypsophile pour sa couronne et son bouquet. Une mariée ultra dans le bon ton, ultra féminine, ultra juste comme il faut.

Pour le marié, un costume fait sur mesure dans une petite boutique à Londres sur Savile Row, et un noeud pap’ confectionné par sa maman aux doigts de fée (maman aux doigts de fée qui a aussi réalisé les cravates des papas et témoins!).

Et pour ajouter encore plus de peps et d’amour à ce mariage dans les tons de blancs, toute un série de faire-part, menus, livrets de mariage, graphique et moderne, rouge et blanc, oeuvre du cousin de la mariée.

Moi qui suis fan des voitures pimp-my-wedding en ce moment, je suis aux anges! Une banderole « Just married » trouvé sur Etsy et des boîtes de conserve, clin d’oeil à nos amis américains, en nombre à ce mariage…

Pour la déco, la même simplicité et le même raffinement. Des grosses boules chinoises en grappe, des fanions et éventails ronds trouvés chez BHDLN.com pour décorer les cieux. Des oliviers réchauffent la salle du diner, et des centres de tables composés de trois vases Ikea cylindriques et ornés de fleurs champêtres et blanches (hortensia, gypsophile et roses d’été). Des ardoises en forme de coeur pour le menu et le plan de tables – portant des noms d’oeuvre du trés local Marcel Pagnol. Boites de dragées qu’on adore.

Une idée sympa: Julie a offert à chacune de ces témoins le matin du mariage un joli sac d’une de ses créatrices fétiches Oriana Rodriguez (que je ne connaissais pas et c’est vrai que c’est canon).

Enfin bravo encore et encore aux Productions de la Fabrik, c’est photos sont dingo (OMG cette dernière photo tout droit sorti d’un Vogue US…) et vous en trouverez plus ici.

Merci Julie. Vraiment. And all the best for J + S !

Robe: Celestina Agostino ¦ Chaussures: Giuseppe Zanotti ¦ Faire-parts etc: Thibault Caizergues ¦ Déco: BHDLN ¦ Photographe: Les productions de la Fabrik

Publicités

4 commentaires to “Real Wedding S6E8 – La classe américaine à la française”

  1. Super ce mariage …j’aime beaucoup le style

  2. Ca laisse tout le monde sans voix ! magique

  3. J’adore! La robe est superbe et c’est vrai que j’aime tout particulièrement les livrets de mariage hyper dans l’ère du temps! Bravo à la photographe également! De très belles photos comme toujours!

  4. Ce mariage est charmant et plein de poésie ! la mariée me rappelle ma mère, sur les photos de son mariage elle portait la même couronne de fleur ! Une nymphe resplendissante tout comme Julie !

%d blogueurs aiment cette page :